CSMF Actu du 24 avril 2020

HeaderCSMF
CSMF Actu du 24 avril 2020
Sauver la médecine libérale pour éviter une deuxième crise sanitaire
L'impact de la terrible épidémie de Covid-19 se fait lourdement sentir dans les cabinets médicaux où les médecins constatent que de très nombreux patients ont arrêté tous soins autres que ceux pouvant évoquer un Covid-19.

Il faut maintenant préparer l'avenir et éviter une deuxième crise sanitaire. La CSMF pose trois conditions pour cela :
Sauver la médecine libérale pour éviter une deuxième crise sanitaire
  • une reconnaissance de l'engagement des médecins à travers une rémunération à la hauteur de leurs efforts pendant l'épidémie;
  • une indemnisation de l'Assurance Maladie pour éviter les fermetures de cabinets et maintenir la capacité d'innovation et d'investissement de la médecine libérale ;
  • une reprise de l'activité médicale dans tous les établissements de soins, dans les meilleures conditions de sécurité.
La CSMF appelle le gouvernement à agir dans ce sens de façon urgente pour la santé des Français.
En savoir plus
Médecins généralistes et spécialistes : prenez l'initiative d'organiser le suivi de vos patients !
La CSMF incite les médecins libéraux généralistes et spécialistes à prendre l'initiative d'organiser le suivi de leurs patients, notamment grâce à la téléconsultation.

Rappelons que la CSMF a négocié avec Olivier Véran, ministre de la Santé, et Nicolas Revel, directeur général de la CNAM, le développement des consultations à distance pendant le COVID-19, et qu'elles sont prises en charge à 100% par l'Assurance Maladie. Elles ne coûtent donc rien aux patients.
Médecins généralistes et spécialistes : prenez l'initiative d'organiser le suivi de vos patients !
D'autre part la poursuite des consultations au cabinet du médecin est aujourd'hui organisée en toute sécurité avec des séparations de flux de patients, des horaires dédiés si nécessaire, le respect des distances dans les salles d'attente…

Le confinement ne doit pas retarder la continuité des soins.
En savoir plus
Reprenez-vous ! Les Spécialistes-CSMF en colère
Alors que les soignants ont dû faire face, sur tout le territoire, pendant de longues semaines, à la pandémie à coronavirus sans disposer des moyens nécessaires à leur protection, des ARS ont préféré organiser le transfert des patients hospitalisés vers des hôpitaux publics éloignés de leur domicile plutôt que de faire appel aux établissements privés du territoire, pourtant dotés de secteurs de réanimation et de soins intensifs et prêts à les accueillir.Reprenez-vous ! Les Spécialistes-CSMF en colère
Dans certains territoires, des ARS refusent, aujourd'hui encore, d'honorer le travail des médecins libéraux dans les centres COVID, tant dans les tentes de tri que dans les secteurs d'hospitalisation privée dédiés au Covid19. Certaines veulent même fixer arbitrairement la liste des interventions chirurgicales et des activités médicales pouvant être réalisées dans les cliniques par les médecins spécialistes y exerçant.

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des ARS, reprenez-vous ! A chacun son rôle ! Les médecins spécialistes sont prêts et organisés, en lien et en coordination avec les médecins généralistes, pour soigner leurs patients.
En savoir plus
Martinique : les médecins libéraux réalisent une enquête inédite pour mieux connaître la circulation du coronavirus
Cette enquête est partie d'un constat : « Le 2 avril, lors d'une réunion avec les médecins hospitaliers, ces derniers s'interrogeaient sur la diminution des hospitalisations. Ils attendaient une vague de patients, que très certainement, nous, médecins généralistes prenions en charge, vu que la médecine de ville est en première ligne », explique à France-Antilles Jean Mogade, le président du syndicat des médecins de Martinique-CSMF.Martinique : les médecins libéraux réalisent une enquête inédite pour mieux connaître la circulation du coronavirus
Les syndicats de médecins ont réalisé une enquête du 5 mars au 14 avril 2020 auprès de 185 médecins généralistes et 92 médecins spécialistes libéraux, soit 277 professionnels, via un questionnaire spécifique. Au total, selon l'étude, 1128 patients présentaient des symptômes évocateurs de COVID-19.

Cette enquête a permis de donner une vision plus large et complémentaire aux données épidémiologiques de Santé Publique France Antilles et de montrer l'importance du secteur libéral dans la prise en charge des patients atteints de Covid-19.
Guyane : les médecins libéraux aussi sur le front
Les médecins libéraux prennent une part active dans la gestion de l'épidémie de Covid-19 sur tous les territoires, y compris en Outre-mer.

En Guyane, ils ont ainsi créé, à l'initiative de la CSMF, de l'URPS, et de l'Ordre des médecins, un comité d'experts avec un membre de chaque structure représentative (administration, hôpitaux, libéraux, Institut Pasteur) qui se réunit une fois par semaine.
Guyane : les médecins libéraux aussi sur le front
Ils ont également mis en place une structure de télésuivi du Covid-19 par les médecins libéraux qui devrait démarrer le 27 avril (structure coordonnée par le Dr Stanley Carroll, médecin généraliste et membre de la CSMF, en lien avec l'ARS et l'URPS).
GESTION DE LA CRISE DU COVID-19 : la CSMF vous informe
Deux principales informations sont à retenir cette semaine :
  • Report de l'échéance URSSAF du 5 mai
Pour les travailleurs indépendants et les professions libérales, le site Internet des URSSAF indique que l'échéance mensuelle ou trimestrielle du 5 mai 2020 est reportée : elle ne sera pas prélevée et aucun paiement n'est à effectuer. Dans l'attente de mesures prochaines, le montant de cette échéance sera lissée sur les échéances à venir.
GESTION DE LA CRISE DU COVID-19 : la CSMF vous informe
Attention, le report n'est automatique que pour les cotisations personnelles du chef d'entreprise travailleur indépendant si ce dernier a opté pour le prélèvement automatique. Le report des cotisations dues au titre des salariés suppose une action de la part du travailleur indépendant, pour modifier son ordre de paiement ou son virement.
  • Ouverture au 1er mai des demandes de fonds de solidarité pour avril.
Les professions libérales peuvent bénéficier du fonds de solidarité mis en place par le gouvernement sous certaines conditions d'effectifs, de chiffre d'affaires, de bénéfice imposable… L'activité doit aussi avoir fait l'objet d'une fermeture administrative ou d'une perte chiffre d'affaire de 50% entre avril 2019 et avril 2020.
Retrouver l'intégralité des consignes :
COVID-19 : URSSAF, IMPOTS, INDEMNITES JOURNALIERES…
Suivre les informations mise à jour sur le site de la CSMF :
COVID-19 : GESTION DES PATIENTS
COVID-19 : GESTION DES SALARIES
Faites part de votre expérience sur Médecins Libéraux Coronavirus
L'opération « Médecins Libéraux Coronavirus », lancée par la CSMF il y a plus d'un mois, continue !

La page Facebook et le compte Twitter dédiés sont ouverts aux médecins mais aussi à l'ensemble des Français pour que ces derniers se rendent compte du travail et des risques que prennent les médecins.
Faites part de votre expérience sur Médecins Libéraux Coronavirus
Nous comptons sur votre participation ! N'hésitez pas à faire part de vos remarques et témoignages en écrivant à : contact@medecins-liberaux-coronavirus.org
Facebook - Twitter
lifen covid
Agenda :
  • 4,5 et 6 septembre 2020 : 26e Université d'été de la CSMF à Antibes Juan-les-Pins
Suivez toute l'actu de la CSMF :
Facebook - Twitter - YouTube - www.csmf.org
csmf actu
macsf
 

Vendredi, 24 avril, 2020