Coronavirus et indemnités complémentaires : la CSMF exige du concret !

La CSMF a noté avec intérêt le décret pris par le gouvernement, paru ce jour concernant les indemnités complémentaires à l’allocation journalière sans délai de carence pour les salariés.

La CSMF a observé que le ministre de la Santé s’est engagé à ce que les médecins libéraux qui ont été confinés à cause de l’épisode de coronavirus, ou ceux qui sont atteints de ce virus, puissent bénéficier d’une indemnisation qui leur garantirait le maintien de leurs revenus. Elle a bien noté que le délai de carence avait été supprimé pour les médecins confinés salariés, conformément à la demande qu’elle avait faite.

Pour les médecins libéraux en arrêt maladie à cause du coronavirus, le délai de 90 jours serait ramené à trois jours.

Malheureusement, à ce jour, aucune solution technique et aucune réponse concrète n’ont été apportées aux multiples demandes de la CSMF :

  • Qui va verser ces indemnités journalières puisque c’est la CARMF qui les verse aux médecins libéraux, mais après 90 jours de carence ? On parle de la CNAM ?
  • Quel sera le niveau de cette indemnité journalière ? L’hypothèse d’une indemnité maximale prévue pour les travailleurs indépendants, à 56 € par jour, témoignerait d’un grand mépris et d’une méconnaissance totale du fonctionnement des cabinets médicaux. Non seulement l’arrêt de travail du médecin libéral se traduit par une perte de revenus mais pendant cet arrêt, les charges du cabinet doivent être assumées par le médecin : paiement du ou des salariés, frais de fonctionnement courant du cabinet, charges diverses, etc.
  • Quelle place pour les assurances complémentaires volontaires que certains médecins ont contractées pour couvrir une partie de cette très longue période de 90 jours de carence avant l’intervention habituelle de la CARMF ?

Il est urgent d’apporter ces réponses concrètes dans les plus brefs délais.

Les médecins se tiennent mobilisés pour répondre aux besoins de la population, quelles que soient les circonstances. Chacun doit assumer ses responsabilités et ses engagements.

 

 

 

Dr Jean-Paul Ortiz - Président

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

 

 

 

 

Relations presse : Adrien Chapron

01 43 18 88 17 / com@csmf.org

 

Jeudi, 5 mars, 2020