Médecins libéraux solidaires avec les biologistes médicaux

La CSMF a pris connaissance du projet de l’Assurance Maladie d’une nouvelle réduction du financement de la biologie médicale, à hauteur de 170 millions d’euros. Cette réduction budgétaire intervient après plusieurs années de contraintes fortes sur les dépenses de biologie médicale, avec des conséquences importantes sur ce secteur.

Les médecins libéraux font reposer leur démarche diagnostique sur l’accès rapide à la biologie médicale chaque fois que cela est nécessaire, et attirent l’attention des pouvoirs publics sur la place incontournable de la biologie médicale dans la bonne prise en charge d’un patient. La réduction drastique du budget de la biologie médicale fait craindre aux médecins libéraux une nette diminution des laboratoires de proximité dans les territoires et donc un accès aux laboratoires de biologie moins facile pour tous les patients. De plus, cela se traduirait immanquablement par une augmentation des délais de rendu d'examens, notamment ceux qui sont urgents, avec risque d'embolisation supplémentaire des services des urgences. Déjà ce secteur s’est nettement restructuré afin de garantir une qualité des résultats pour tous les patients.

De nouvelles réductions budgétaires seraient un nouveau coup dur qui mettrait encore plus en péril le maillage territorial de ce secteur.

Le gouvernement ne peut ignorer les difficultés économiques de la biologie médicale française, et doit analyser les efforts de rationalisation déjà faits par les biologistes médicaux.

La CSMF comprend la colère des biologistes et soutient le mouvement qui vient d’être décidé par la plateforme intersyndicale qui réunit tous les acteurs de la biologie médicale.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Jeudi, 19 septembre, 2019