Les médecins libéraux s’invitent au Grand Débat National

La crise sociale majeure du pays, qui s’exprime sous la forme du mouvement des Gilets Jaunes, trouve ses racines dans l’oubli voire le mépris que les responsables politiques ont eu vis-à-vis des corps intermédiaires, et ce depuis de très nombreuses années.

Par l’ouverture du Grand Débat National, le Président de la République redonne enfin la parole aux corps intermédiaires. Il invite les élus, les citoyens, mais également tous les corps intermédiaires, dont les syndicats font partie, à prendre la parole.

La CSMF répond « chiche ». Elle appelle l’ensemble de ses syndicats départementaux et régionaux à organiser des débats avec tous les médecins libéraux dans les territoires pour redonner la parole aux acteurs de terrain. Elle mettra en ligne un questionnaire dans quelques jours, afin que chaque médecin libéral qui le souhaite puisse exprimer ses propositions pour un meilleur accès aux soins dans les territoires et un système de santé mieux organisé, prenant en compte toute la place de la médecine libérale.

L’ensemble des contributions issues des réunions locales, ainsi que des réponses au questionnaire, seront la contribution des médecins libéraux dans le cadre du Grand Débat National. Un compte rendu public en sera fait lors d’une émission spéciale du magazine Univers Médecins, diffusée chaque mois sur le site de Fréquence Médicale, le mercredi 27 mars prochain, dans un « face à la presse » du président de la CSMF.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Jeudi, 24 janvier, 2019