Vaccination : un signal positif de la ministre de la Santé

La CSMF approuve la volonté d’Agnès Buzyn de s’orienter vers un élargissement de l’obligation vaccinale, comme le préconise le rapport rendu fin 2016 par le comité d’orientation de la concertation sur la vaccination, présidé par le Pr Alain Fischer.

La vaccination a révolutionné la santé publique au 20e siècle et reste la solution la plus efficace pour éviter des épidémies et éradiquer des maladies graves. Les pouvoirs publics ont la responsabilité d’enrayer la recrudescence de maladies infantiles, comme la rougeole, qui a causé la mort de 10 enfants en France depuis 2008.

Les controverses sur la vaccination ont été alimentées par des contre-vérités sans fondement scientifique rigoureux, mais aussi par les incohérences des pouvoirs publics au fil des années. La CSMF encourage donc la ministre de la Santé à adopter une position ferme et à mettre en œuvre une politique vaccinale ambitieuse pour rétablir la confiance des Français dans les vaccins.

Elle rappelle également que le rôle des médecins, notamment du médecin traitant, est essentiel. Développer la prévention et les missions de santé publique des médecins libéraux est indispensable pour améliorer la couverture vaccinale.

La CSMF se tient à la disposition de Madame la ministre pour impliquer tous les médecins libéraux dans le nécessaire élargissement de la couverture vaccinale en France, y compris chez les professionnels de santé.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Vendredi, 16 juin, 2017