Baisse des tarifs de l’imagerie médicale : patients et médecins pénalisés

L’utilisation de l’article 99 de la LFSS 2017 par l’UNCAM contre la radiologie signe le retour de la maitrise comptable et de la mainmise de l’Etat sur la convention médicale.

Cette situation inédite fait apparaître toute forme de négociation comme un simulacre, remet en cause le principe même d’une convention et porte atteinte à la démocratie sociale en niant le rôle des syndicats.

La décision unilatérale de l’UNCAM de baisser la valeur des forfaits techniques et de supprimer le modificateur Z va avoir de lourdes conséquences pour les structures de radiologie, mais aussi pour la qualité et l’accès aux soins :

  • Fermeture de cabinets de radiologie de proximité, indispensables pour les médecins traitants ;
  • Réduction des capacités d’investissement dans des équipements offrant le meilleur des innovations aux patients ;
  • Augmentation des délais de rendez-vous pour un examen de scanner, IRM et PET-scan.

La CSMF soutient activement les radiologues qui lancent une journée nationale de grève le 23 mars et une grève de la prise de rendez-vous téléphoniques en IRM du 23 au 31 mars.

Elle demande à tous les médecins libéraux d’être solidaires et de participer sous toutes les formes à l’action de leurs confrères radiologues.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Lundi, 13 mars, 2017