Rencontre avec le Dr Romain PAUQUET, jeune médecin généraliste

Diplômé de la faculté d'Amiens, le Dr Romain PAUQUET pose ses valises en Guyane en 2005. Il est alors externe, avant de devenir FFI (Faisant Fonction d’Interne) en 2007 et interne en Inter-CHU de 2009 à 2010. Après des remplacements en médecine générale entre 2010 et 2011, le jeune professionnel de santé s’installe en 2012 dans un cabinet de groupe (SCM) à Saint-Laurent-du-Maroni. Un an plus tard, il rejoint la CSMF.

Rencontre avec ce médecin du bout du monde âgé de 33 ans qui a accepté de nous livrer les raisons de son mode d’exercice et de son engagement aux côtés de la CSMF, ainsi que ses vœux pour la profession. 

Pourquoi avoir choisi de vous installer en libéral et, qui plus est, en Guyane ?

L’exercice libéral est le débouché naturel de ma formation de généraliste. Ce mode d’exercice me permet aussi d’être mon propre patron et de m'organiser comme je l’entends. Quant à mon choix de m’installer en Guyane, l’histoire a commencé pendant mes études, à la faculté de médecine d’Amiens. A l’époque, l’un des enseignants en rhumatologie, guyanais d’origine, avait monté une association d’aide humanitaire pour faire des missions sur les fleuves en Guyane. J’y ai participé et l’endroit m’a aussitôt plu. Après des remplacements sur place, je me suis installé.

Pourquoi avez-vous adhéré à la CSMF ?

La syndicalisation est venue naturellement. Je suis en accord avec les idées et le programme de la CSMF. Je me sens proche du syndicat. Et il est utile de défendre nos droits et d'avoir un espace de défense de ces droits.

Il est utile de défendre nos droits et d'avoir un espace de défense de ces droits. 

Quels vœux faites-vous pour la profession ?

Je fais le vœu d'une revalorisation du métier de médecin généraliste et de son adaptation au XXIe siècle.

 

Mardi, 5 avril, 2016